Réflexions d'une jeune fille engagée

La théorie du genre ou la destruction de l’essence même de l’être humain.

La théorie du gender , du genre, sort tout droit des conclusions sociologiques sur le processus de socialisation.

En effet la socialisation est un processus qui se déroule en deux temps :  on distingue socialisation primaire, processus qui se déroule pendant l’enfance (dont les instances de socialisation sont principalement la famille et l’école) , et socialisation secondaire , qui se déroule plutôt à l’âge adulte (les instances de socialisation sont ici les médias, les groupes de pairs, les organisations ou associations, etc.) . Je ne rentrerais ici pas dans les détails théoriques du processus de socialisation. Mais l’un des points que nous sommes menés à étudier en sociologie sur le processus de socialisation est celui de l’éducation : on apprend en effet que par ce processus de socialisation, l’éducation d’un enfant va être sensiblement orientée par l’identité sexuelle de ce dernier. On apprendra les bases de la cuisine et de la couture à la fille, et l’art de couper du bois et de tondre la pelouse au garçon. On habillera la petite-fille en rose et le petit garçon en bleu.

La théorie du genre est l’approfondissement de ce constat : dès lors que l’on socialise en enfant en fonction de son identité sexuelle, cela ne signifie pas que l’enfant doit être une fille ou un garçon, mais que l’on confirme cet état premier de « fille » ou  « garçon ».

Les différences sexuelles ne seraient donc pas fondées sur la nature, ne seraient pas biologiques, mais seraient les conséquences d’une construction sociale et historique.

 » On ne naît pas femme, on le devient« 

Simone de Beauvoir, Le Deuxième Sexe, 1949.

Dès lors, je peut naître fille mais ne pas me sentir fille et vouloir alors être un garçon. Mais le problème auquel nous nous confrontons aujourd’hui c’est que ce sentiment passager de mal à l’aise par rapport à notre corps deviens officiel et se voie transformé : un petit garçon qui aime jouer au poupée sera suspecté de se « sentir fille ». C’est à ce moment là que la société peut pousser ce sentiment à l’extrême, ce qui mène selon moi au chaos social, où stopper ces faux questionnements qui ne sont que le fruit de la déviation d’adultes haineux des fondements traditionnels et moraux de notre monde.

Deux lesbiennes transforment leurs fils adoptif en fille :

 

Il semblerait que la limite soit franchie et qu’au nom de l’évolution nous ayons accueilli la bouche en cœur des lois et des projets visant à la destruction de l’essence même de l’être humain.

Voici un article complet et très instructif qui présente par de nombreux exemple de faits réels comment un groupe d’individus choisissent de détruire sciemment les piliers fondamentaux et indispensables d’une société.

(A voir aussi sur La Femme Catholique)

« L’enseignement de la théorie du genre bientôt obligatoire dès 6 ans.

le-gender-pour-tous-contre-le-droit-des-parents_visuel

Le vrai but du mariage homosexuel :

Imposer la théorie du Genre (Gender)

 Par

Grégor Puppinck

 

 

***

jw-anderson2

 

Le style androgyne de JW Anderson

« J’aime explorer la relation entre garçons et filles

en repoussant les limites du genre. »

Les parents qui voudront transmettre certaines valeurs à leurs enfants vont dans les prochains mois se heurter à l’école de la République, telle que l’actuel gouvernement veut la refonder, en particulier à propos de la complémentarité homme-femme, de la sexualité humaine et de la morale.

LE PROJET DE LOI TAUBIRA sur le mariage doit être considéré en lien avec un autre projet fondamental de l’actuel gouvernement : le projet de « refondation de l’école de la République » actuellement discuté à l’Assemblée Nationale.

Ce projet de loi sur la « refondation de l’école de la République » prévoit, entre autres dispositions, d’introduire un nouvel enseignement obligatoire de morale laïque et d’éducation civique, ainsi que de lutter dès le plus jeune âge contre les stéréotypes de genre. Dans la presse et à l’assemblée, le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, a précisé que « le but de la morale laïque est d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel » pour « permettre à chaque élève de s’émanciper », car « le but de l’école républicaine a toujours été de produire un individu libre ».

Dans la même veine, le ministre de la Justice, Christiane Taubira a également déclaré à l’Assemblée que  « dans nos valeurs, l’Education vise à arracher les enfants aux déterminismes sociaux et religieux et d’en faire des citoyens libres ».

Suite de l’article de Grégor Puppinck  sur Liberté politique

***

5236815-7814408

 

 

Observatoire de la Théorie du genre 

La commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale a adopté jeudi 28 février un amendement présenté par Julie Sommaruga, député PS, qui précise que désormais « l’éducation à l’égalité de genre » devient une mission à part entière de l’école élémentaire.

L’objectif pour cette parlementaire socialiste est, grâce à ce nouvel enseignement, de déconstruire les stéréotypes sexués « afin de substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles, qui renvoient pour le coup à la biologie, le concept de genre qui lui, au contraire, montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites. » Sic !

Il est à craindre qu’un tel discours professé devant des enfants de 6 ans cause une grande confusion dans les esprits de si jeunes enfants.

Malgré l’opposition de Xavier Breton et de Virginie Duby-Muller, les deux parlementaires UMP ayant demandé la création d’une commission d’enquête sur la théorie du genre, cet amendement a été adopté avec le soutien du rapporteur, du président de la commission et des groupes socialistes, communistes et écologistes.

Une telle majorité est le signe inquiétant de l’influence grandissante des partisans les plus radicaux de la théorie du genre sur le gouvernement et sa majorité.

 Pétition contre la théorie du genre dans l’école élémentaire

***

Jouets, jeux et genre.

Pour une éducation non-sexiste

cataloguecouv

Catalogue

***

LES NOTES DE L’IFP

Savoir pour comprendre

La théorie du GENRE

***

***

56

***

images3

 

Ce gouvernement qui veut déconstruire nos enfants

Un rapport de l’IGAS qui fait froid dans le dos, pour lutter contre les « stéréotypes genrés » dès la crèche, a été remis à notre ayatolah de l’idéologie du genre Najat Vallaud-Belkacem. Toujours plus radicale et fanatisée, celle qui organise des stages anti-stéréotypes pour les ministres et s’applique à « déconstruire les stéréotypes masculins et féminins » chez ses jumeaux garçon et fille de 4 ans – elle s’en vante dans Gala – veut s’attaquer aux 0-3 ans.

Ils sont complètement dingues : Brigitte Grésy et Philippe Georges, de l’Inspection générale des affaires sociales, qui s’étaient vu confier l’été dernier par le ministre un rapport sur la construction des identités sexuées dans les groupes d’enfants de moins de 3 ans, c’est-à-dire dans les crèches, préconise un « pacte éducatif » pour la toute petite enfance. Afin d’améliorer l’égalité entre les filles et les garçons dès la naissance.

Pour les deux inspecteurs, à la crèche, « les pratiques, sous couvert de neutralité, confortent les stéréotypes ». Et c’est insupportable. Les inégalités entre les sexes apparaitraient d’ailleurs « bien avant l’entrée à l’école et même avant l’entrée à la crèche ». Dans le ventre de la mère peut-être, quand celle-ci prépare la layette « genrée » en chantant « Un jour mon prince viendra » à sa fille et « La Madelon » à son fils ! A quand l’élevage dès la conception dans des couveuses industrielles de l’Etat, loin de toute influence néfaste des parents ?

Des petites filles handicapées par leurs robes

La suite de cet article de CAROLINE PARMENTIER (source : journal PRESENT) est à lire sur France Jeunesse Civitas

5170816-7715916

LE GENRE EN EUROPE

 UE, Conseil de l’Europe : comment la théorie du « gender » a fait son entrée en droit français

En Allemagne
ici : condamnation de parents objecteurs de conscience contre le Genre. Des parents condamnés à 43 jours de prison.
Ici : Arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’Homme : le recours auprès de la CEDH des parents allemands est rejeté
En Espagne
Ici : “The Zapatero Project, chronicle of an attack on the society” de Ignacio Arsuaga Rato et Miguel Vidal Santos (anglais)
Ici : Loi reconnaissant le mariage de personnes de même sexe (espagnol)
Ici : Loi organique pour l’école (espagnol)
Ici : Décret d’application pour l’éducation à la citoyenneté, voir page 715 (espagnol)
 
En France, outils de propagation du Genre
Loi Taubira
Ici : Article 1 et 4ter adoptés au Sénat
Loi de refondation de l’école
Ici : Article 31 de la loi en discussion au Sénat
Ici : Rapport sur la loi – voir Articles 28 et 31, voir amendement 421
Ici : Convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons (..) dans le système éducatif 2013-2018
Arsenal anti-discrimination en raison de l’orientation sexuelle
Ici : Définition de la discrimination : Art 225-1
Ici : Condamnation de la discrimination : Art. 225-2 du Code Pénal
Ici : Condamnation de la discrimination des propos non-publics (donc tenus en privé) : Art. R625-7 du Code Pénal. »
 ——————————————————————————–
Voici le triste tableau de nos sociétés.
Voici le triste tableau de l’avenir de notre monde.
Voici le triste tableau des conséquences du mariage pour tous, des conséquences de l’application linéaire du principe d’ « égalité pour tous », de l’émancipation sans limites des individus et de mai 68.
A nous de nous battre!
 Je ne voudrais pas dire à mes enfants que le chaos dans lequel nous vivrons
fut mis en place à mon époque
et que nous n’avons rien fait pour changer le cour des choses.

Jeunes de France réveillons nous,

français battez-vous ! 

 

Publicités

3 commentaires sur “La théorie du genre ou la destruction de l’essence même de l’être humain.

  1. Georges
    1 mai 2013

    Merci, jeune fille engagée!! Cet article m’a passionné!! Merci pour ce blog c’est beau de voir des jeunes qui se soulèvent pour le bien de l’humanité.. Bravo!!

  2. Pingback: La Chute du monde | Réflexions d'une jeune fille engagée

  3. Pingback: Mauvaise-foi des journalistes | Réflexions d'une jeune fille engagée

Exprimez-vous en postant un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 28 avril 2013 par dans Faits de société, et est taguée , , , , , , .

Inspiration musicale

Evasion poétique

Espérance française

Discussions animées

%d blogueurs aiment cette page :