Réflexions d'une jeune fille engagée

Race : mot gênant pour la bien-pensance ?

Big-Brother-watching-you-302x372

 

 

 

Il est une spécialité d’une certaine gauche d’agir sur des questions sociétales à détriment des questions sociales. Cela lui permet de ne pas perdre toute crédibilité face à l’opinion publique et face au jugement du peuple. L’exemple-type de cette gauche restera, pour nous français, ce qu’on a appelé les « radicaux ou le radicalisme ». Les députés et membres de ce courant avait comme ennemi principal, pendant la 3e république, le cléricalisme. Cela permettait d’être de gauche sans s’attaquer aux banques. Pour illustrer cette pratique, qui permet d’avoir une aura de « gauche » voir cette vidéo : elle permet de comprendre le projet du mariage gay mais les arguments peuvent aussi bien être appliqués pour ce qui suit dans notre article.

 

 

 

Dans la directe ligne de cette gauche, nous avons aujourd’hui une gauche appelée « gauche caviar ». Le gouvernement actuel en est, et il a décidé de supprimer le mot “race” de la constitution française. Le mot se retrouve dans le premier article : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. » Comme on peut le voir, le mot n’est pas employé d’une manière négative, mais c’est plutôt le contraire : aucune discrimination ne peut se baser sur la race d’un individu.  En plus de cela, il nous semble correct d’affirmer que le racisme (croire qu’une race serait supérieure aux autres) n’existe strictement pas en France de nos jours, et cela est prouvé par le fait de l’immense immigration que la nation a accepté sans problème jusqu’aujourd’hui.

 

Mais examinons les raisons du gouvernement : un des arguments principaux du gouvernement est que la différence de race n’existerait pas dans l’espèce humaine. Et donc garder le mot pourrait, malgré ce que dit le premier article, prêter à discrimination, car l’on créerait des catégories qui n’ont pas lieu d’être.  

 

Ici l’on doit se demander si elles existent ? Et si elles existent, cela amènera-t-il, obligatoirement, à des discriminations. Du point de vue purement biologique il semble qu’elles existent effectivement, voir cette vidéo : 

 

 

 

Mais cela n’est pas important : il nous faut démontrer que la définition de la race a changé et ce depuis la seconde guerre mondiale. Au XVIIIe siècle et de tout temps la race, selon le Littré, faisait référence à : « 1. Tous ceux qui viennent d’une même famille. 2. Extraction. ♦ Une profonde nuit enveloppe sa race, RAC., Athal. III, 4 ♦ Je vins ; mais je cachai ma race et mon pays, RAC., Esth. I, 1  3. Générations. ♦ Ce culte se continuera toujours et passera de race en race parmi les enfants d’Israël, SACI, Bible, Exode, XXVII, 21 » 

 

Comme on peut le constater, le terme voulait tout simplement désigner un groupe, une tribu, une ethnie. Mais l’histoire est importante et l’on ne saurait la négliger : au nom de la race, mais d’une race biologique, l’Allemagne a développé et a pratiqué un racisme d’État. Ainsi, et à cause de ce pays, la définition en est venu à changer, dans les dictionnaires mais aussi dans le langage courant.

Lisez la définition actuelle du Larousse : 

 

« Catégorie de classement de l’espèce humaine selon des critères morphologiques ou culturels, sans aucune base scientifique et dont l’emploi est au fondement des divers racismes et de leurs pratiques. » (Face à la diversité humaine, une classification sur les critères les plus immédiatement apparents [couleur de la peau surtout] a été mise en place et a prévalu tout au long du XIXe siècle. Les progrès de la génétique conduisent aujourd’hui à rejeter toute tentative de classification raciale chez les êtres humains.)

 

La définition a donc changée. Il ne nous importe peu de savoir si biologiquement parlant les races existent, car cela serait accepter une nouvelle définition pour ce terme. Selon nous, seule la définition traditionnelle donnée par le Littré est bonne. Ce qu’il faut voir c’est que les bien-pensants font œuvre depuis un certain temps d’une destruction de notre langue pour mieux nous dominer (voir par exemple la suppression des mots vieux, mademoiselle, etc.). Cela a été théorisé par le grand Orwell par le terme de novlangue

 

« Ne voyez-vous pas que le véritable but de la novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? À la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer. Tous les concepts nécessaires seront exprimés chacun exactement par un seul mot dont le sens sera rigoureusement délimité. […] La révolution sera complète quand le langage sera parfait. »

 

Nous ne sommes pas obligés d’être de gauche pour constater que le gouvernement propose ce genre de loi (mariage gay, suppression du mot race, etc) pour cacher sa non-volonté d’appliquer une politique qui serait vraiment de gauche (comme par exemple s’attaquer la finance internationale, comme disait naguère notre Flamby de Hollandie). Et puis de manière plus générale il faut bien comprendre et lutter contre cette bien-pensance qui veut faire disparaître tout ce qui l’a gêne.

 

Ne tombons pas dans ces pièges, dénonçons ces idiotes lois, combattons et nous vaincrons ! 

 

Merci à Jérôme Codet pour cet article. 

Publicités

2 commentaires sur “Race : mot gênant pour la bien-pensance ?

  1. Théodore De V.
    21 juin 2013

    Réflexion intéressante, et des vidéos instructives. Nous pourrions dorénavant parler de  » SocialeLangue » pour reprendre la logique de Christian Delporte ! Je serais curieux de voir la définition qu’il ferrait…  » suppression des mots pour orienter les esprits et les amener progressivement à accepter la nouvelle dictature sans opposition frontale »…

  2. Pingback: Le pouvoir socialiste : restreindre les limites de la pensée, un prochain 1984 | Réflexions d'une jeune fille engagée

Exprimez-vous en postant un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 mai 2013 par dans Faits de société, Politique & Sciences Politiques, et est taguée , , .

Inspiration musicale

Evasion poétique

Espérance française

Discussions animées

%d blogueurs aiment cette page :